Les irréductibles de Lost

Forum pour les nostalgiques et passionnés de la série Lost. Venez partager vos analyses et théories, parler mythologie, histoire, géographie, littérature, musique...


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

1.20 - Pour le meilleur et pour le pire /Do no harm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Snow Globe

avatar
Lien Lostpédia : 1.20
_______________________________________________________

Pour le meilleur et pour le pire /Do no harm

C’est un épisode particulièrement dramatique , dans lequel Boone sera en grande difficulté après sa chute de la falaise . Jack tentera , tout ce qui est en son pouvoir et avec des moyens de fortune ,d’ essayer de le sauver , mais en vain ; à la fin de cet épisode Boone perdra la vie .  
C’est le premier personnage principal qui mourra pendant la série . C’est un déchirement , de perdre ce  personnage et l’acteur qui était beaucoup aimé des fans et en particuliers des Demoiselles qui rêvaient en secret de Ian Somerhalder.   Sad

Les blessures de Boone étaient  vraiment sévères ,  traumatisme crânien , poumon perforé, fracture ouverte sur une jambe pour les plus importantes , mais le scénario laisse penser que Locke qui a disparu après avoir emmené Boone sur son dos  au campement , n’a pas donné les circonstances exactes de son accident ce qui a orienté Jack sur un mauvais diagnostic.  Il a cru à une facture ouverte ; mais en réalité les lésions étaient tellement sévères qu’une  transfusion de fortune  ne servait à rien ,et que Boone aurait du être amputé d’emblée ce qui aurait été pour lui la seule éventualité de salut .
On ne refera pas l’épisode ,et  perso si nous avions été en situation réelle  et dans ce contexte compliqué, et quand bien même Locke n’aurait pas caché les lésions initiales   ;Boone aurait perdu la vie  silent .

En fait  , je pense que l’unique conséquence de la fuite de Locke et de son déni de réalité , est que dorénavant  les Losties se méfieront de lui . Auparavant ,c’était quelq’un de sur avec un jugement sur , après cet épisode  ce ne sera plus tout à fait ça .

Boone est mort  les rescapés sont dans le deuil , mais conjointement un très heureux événement arrivera puisque le petit Aaron est né  . Une flamme s’éteint d’un côté et une autre se rallume  . Les scénaristes ont voulu ainsi nous témoigner un formidable signe d’espoir  .  C’est la vie qui triomphe sur la mort .. Very Happy

Cet épisode est aussi le témoignage de l’entraide et de l’amitié qui règne dans le campement , Locke excepté , tous et toutes ont été mignons et ont essayés d’apporter leurs contributions pendant cet épisode difficile . Et tous souriront  et se rallieront au final au bonheur de Claire .

Mention spéciale à Jack , pour son dévouement sans limite  et parce que c’est lui qui a prévenu Shannon de la mort de Boone , alors que franchement , après tout ce qu’il venait de faire , d’autres auraient pu s’en charger .

Les flashback

Ils sont centrés sur Jack et son mariage avec Sarah ,  et je les ai trouvé particulièrement pénibles , parce je trouve qu’ils sonnaient faux .

Et pourtant  tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce mariage un flashback grandiose et poignant à souhait :  une genèse de cette liaison, digne d’un roman à l’eau de rose , une ravissante mariée  , un ravissant mari avec une bonne situation , un beau cadre de mariage et j’en passe !  Et pourtant tout cela sonnait faux  et ce mariage était en toc. Comme si Jack s’était senti obligé d’épouser la fille dont il avait sauvé la vie , sans vraiment être certain au fond de lui même de l'aimer vraiment .  scratch

Moralité : dans la vie , ce n’est pas comme au cinéma , et l’amour ça ne se commande pas . On n’épouse pas un homme parce qu’il a sauvé votre vie et on n’épouse pas une femme  parce qu’on l’a sauvé .


_________________

Sudena

avatar
L'un des épisodes les plus marquants et les plus géniaux de la série. Tu as tout dit sur les flash-backs mais je ne suis pas d'accord avec toi sur Locke et les conséquences de son geste: on ne saura jamais ce qui se serait passé s'il avait dit la vérité mais en se taisant _c'est à dire en mentant par omission_ il a tué Boone aussi sûrement que s'il lui avait enfoncé un poignard dans le dos... D'ailleurs le fait qu'à aucun moment il ne vienne prendre de ses nouvelles est une preuve de son absence totale d'intérêt pour le jeune homme (il ne l'intéresse qu'à-travers lui, pas en tant qu'autre). Mais cet épisode délaisse Locke et le place pour la première fois en négatif du reste du groupe: la future confrontation avec Jack est entièrement abordée ici et semble inévitable au moins à moyen terme...

Boone meurt en héros. C'est la première et la dernière fois de la série qu'un épisode est consacré principalement (car les flash-backs de Jack sont liés à cette ligne d'action) à l'agonie d'un personnage. Boone est à l'image de ce qu'il a toujours été durant sa courte vie: un type en or et un héros. Il essaie de dire ce qui s'est passé avec Locke, il affirme une volonté et une force de caractère bouleversantes, et il accepte sa mort dans une scène grandiose d'intensité dramatique et de tristesse, lorsqu'il "libère [Jack] de [sa] promesse" et qu'il lui demande de la "laisser [s]'en aller". Cette scène marque l'amitié trop longtemps contrariée que ces deux personnages avaient (il y en aura un écho discret mais magnifique à la toute fin de la série) et la portée de leur complicité. D'ailleurs on peut en avoir une preuve quand Jack refuse de l'abandonner pour aller aider Claire à accoucher (alors même que Sun, plus compétente en médecine que Kate, s'occupait aussi du jeune homme).

Shannon maintenant... Cet épisode aurait pu être celui du renouveau pour elle (comme le 1.13 avait été celui du déclic pour Boone), mais la mort de son frère à ce moment-là va y mettre brutalement fin: elle ne saura jamais s'en sortir, elle sera prisonnière de ce fantôme et s'enfoncera silencieusement dans ce fontis d'où personne ne saura la tirer (car personne ne le verra réellement hormis la crise de douleur des premières heures).

Claire accouche de son petit navet avec l'aide de Kate: symboliquement Aaron nait grâce à ses deux mères, dans l'ombre des images paternelles (Jack, qui est à la fois son oncle de sang et son deuxième père symbolique est absent mais il a donné ses consignes; Charlie, premier papa symbolique, regarde mais n'intervient pas, avec toute la nervosité du futur père [remarquez l'importance de ces images symboliques: la série ne commettra aucune faute avec ça ce qui apporte une nouvelle fois la preuve de son génie et de sa parfaite maitrise scénaristique]). A noter que c'est Jin qui le premier a entendu ses cris et qui a agi en conséquence: ce n'est pas la première fois que ce personnage est là quand il faut et qu'il aide toujours à bon escient (et une nouvelle symbolique est utilisée avec humour quand Charlie lui saute au cou après l'accouchement: Jin est le meilleur ami qui répond toujours présent dans les grands événements [c'est lui qui aurait sabré le champagne et fumé le cigare dans des circonstances "normales"]). On remarquera aussi que c'est dans cet épisode que lui et Sun se regarderont de nouveau dans les yeux, amenant pour nous l'espoir d'une réconciliation prochaine.

Charlie n'est pas négligé lui non-plus: il prend de la carrure le junkie! en particulier quand il recadre Kate proche de la crise de panique: aux moments importants il s'affirme comme quelqu'un à la fois de fort et de fiable, ce qui n'est pas si fréquent dans la communauté (surtout à ce moment de la série)...

Comment maintenant ne pas parler de Jack?.. Cet épisode le met à l'honneur dans son dévouement, son obstination, mais aussi sa capacité à ne pas refaire les mêmes erreurs et à accepter de renoncer quand tout espoir est terminé, quitte à en avoir le cœur déchiré. Prêt à se vider de son sang pour sauver Boone, prenant sur lui d'annoncer le drame à Shannon, capable d'être heureux et de se joindre à la joie collective de la naissance d'Aaron, déchiré par le chagrin au point de rechercher un responsable à la mort de Boone (position au demeurant très justifiable objectivement), mais aussi, et c'est le plus important car c'est par cela qu'on voit qu'il a entamé pour de bon le long chemin de la rédemption, à l'écoute tant de Sun que de Boone quand ils lui demandent de se calmer et de lâcher prise...

J'enchaine donc sur le dernier personnage mis à l'honneur: Suninette... Cet épisode, outre l'échange de regards avec Jin que j'ai déjà évoqué, nous la montre à la fois très impliquée auprès de Boone, assez forte pour le veiller jusqu'au bout, et capable de prendre des décisions quand il le faut. Ainsi nous voyons se développer sa superbe relation avec Jack: elle est à la fois toujours avec lui mais elle sait aussi lui dire "non" et ainsi le protéger contre lui-même (ce que ne sait pas, ou plutôt ne veut pas, faire Michael); et le toubib a assez d'estime et de confiance en elle pour l'écouter. Cette complicité et cet amour fraternel irradieront toujours de leurs rapports (on le verra de façon particulièrement flagrante au début de la saison 5 mais loin d'être le seul moment)..

Et enfin, comme tu le dis, cet épisode phénoménal se conclut sur un merveilleux message d'espoir (bien que la mort de Boone soit à mon sens l'une des plus tragiques et des plus émouvantes de toute la série [elle m'a plus touché que celle de Charlie]): l'être humain est mortel individuellement mais éternel collectivement. Ce message émanera de plus en plus de la série au fil du temps...et il est déjà un écho à l'idée du groupe que défendait Jack au tout début de la série...à l'époque précisément pour sauver Boone de l'ire de la masse...

Sunil

avatar
Administrateur
Sur le plan humain, sur le plan de l'amitié, oui cet épisode est un des plus grands. Tellement prenant aux tripes de l'émotion, qu'on en oublie l'absence d'aventures et de mystères...

Bravo pour vos analyses, que je partage en grande partie.
Juste deux points où je diverge un peu.

Snow Globe a écrit:fracture ouverte sur une jambe
En fait Jack parle dès le début d'une fracture fermée (et non ouverte).
L'erreur de diagnostic vient effectivement des fausses infos de Locke : Jack croit que la jambe a subi le choc d'une chute, alors qu'elle a été écrasée par le poids de l'avion. Du coup il pense qu'il lui suffit de réduire la fracture pour sauver sa jambe, alors qu'il a le syndrome du compartiment, et que la seule chose à faire était de l'amputer avant que le sang ne s'accumule dans sa jambe...

Sudena a écrit:on ne saura jamais ce qui se serait passé s'il avait dit la vérité mais en se taisant _c'est à dire en mentant par omission_ il a tué Boone aussi sûrement que s'il lui avait enfoncé un poignard dans le dos... D'ailleurs le fait qu'à aucun moment il ne vienne prendre de ses nouvelles est une preuve de son absence totale d'intérêt pour le jeune homme (il ne l'intéresse qu'à-travers lui, pas en tant qu'autre).
Il est fort probable que sur cette île, sans le matériel et les médicaments adéquats, Boone serait mort même si Jack l'avait amputé à temps.
Mais tu as raison, ça ne change rien à la gravité de l'attitude irresponsable de Locke.
Cependant une nouvelle fois je serais moins dur que toi à son égard :
- s'il se moquait tant que ça que Boone soit sauvé, il ne l'aurait pas ramené au camp (ce dut être un sacré calvaire, avec en plus sa jambe encore un peu flageolante) ;
- il a entièrement confiance dans le talent de Jack, et doit être intimement persuadé que ce dernier saura faire ce qu'il faut ;
- s'il a menti sur les circonstances de l'accident, je ne crois pas que ce soit pour maintenir le secret autour de la trappe (à ce stade de l'histoire il sait que seul il ne pourra pas l'ouvrir, et qu'il aura donc besoin d'aide) ; c'est donc forcément parce qu'il culpabilise d'avoir forcé Boone à monter dans l'avion, et s'il culpabilise, c'est qu'il n'est pas complètement indifférent aux autres.
Et donc si le mensonge par omission de Locke a peut-être causé la mort de Boone, je ne comparerais pas cela à un coup de poignard dans le dos, car il n'y a jamais eu intention chez Locke de tuer Boone.
Je dirais plutôt qu'il est coupable d'aveuglement : l'Île l'a à la fois transfiguré et endoctriné - bien aidée il faut le dire par les sombres machinations de MIB - jusqu'à lui faire perdre toute lucidité.
Et puis n'oublions pas ce que j'avais fait remarquer dans un autre topic : Locke est fort tant qu'il n'a que les autres à gérer ; mais dès qu'il est concerné, il perd pied ; et l'épisode précédent nous a montré comment ce drame est avant tout un enchaînement qui a son origine dans une phase de doute chez Locke : il n'arrive pas à ouvrir la trappe, il se blesse, la paralysie le guette à nouveau, il n'anticipe pas le danger de l'avion en équilibre précaire... Alors lorsqu'il ramène Boone aux grottes, il est complètement paumé, et évidemment prend une nouvelle fois la mauvaise décision - celle de ne pas raconter la vérité.

Ceci dit, de cet épisode je retiens surtout les larmes de peine et de joies qui s'emmêlent dans le final, autant chez les Losties que chez les spectateurs...

http://www.lost-forever.com

Sudena

avatar
Ne pas dire la vérité et que celà coûte la vie à un jeune homme aurait été parfaitement compréhensible et pardonnable...si Locke en avait été à son coup d'essai. Or n'oublions pas que peu avant d'être défenestré par son horrible père un autre jeune homme lui avait demandé de l'aide, qu'une nouvelle fois il avait menti, qu'une nouvelle fois il avait voulu faire cavalier seul, qu'une nouvelle fois ce jeune homme était mort... C'est vrai qu'on ne le sait pas à ce moment-là mais le parallèle est trop grand pour ne pas y penser rétrospectivement: Locke ne tire aucune leçon de ses erreurs, et le problème c'est que ça a des conséquences aussi sur les autres (et a continuera)...

Il aurait été je pense inopportun de mettre du mystère dans cet épisode: les mystères précédents ne sont pas oubliés et il fallait calmer le jeu de ce côté-là pour éviter une overdose. De plus il y a bien une aventure et des mystères: pas vis à vis de l'île et de façon beaucoup plus intime certes mais celà en diminue-t-il le poids?.. Les émotions des personnages ont pris le pouvoir dans cet épisode, d'autres feront la part belle aux mystères de l'île, d'autres à l'action. Je trouve que cette série est parfaitement équilibrée dans ce domaine, avec des choix narratifs clairs et explicites tant sur un épisode que sur une saison que sur la durée générale. M'enfin c'est une opinion purement personnelle...

Sunil

avatar
Administrateur
Sudena a écrit:Or n'oublions pas que peu avant d'être défenestré par son horrible père un autre jeune homme lui avait demandé de l'aide, qu'une nouvelle fois il avait menti, qu'une nouvelle fois il avait voulu faire cavalier seul, qu'une nouvelle fois ce jeune homme était mort... C'est vrai qu'on ne le sait pas à ce moment-là mais le parallèle est trop grand pour ne pas y penser rétrospectivement: Locke ne tire aucune leçon de ses erreurs, et le problème c'est que ça a des conséquences aussi sur les autres (et a continuera)...
J'avais oublié ce flashback... tu as raison : Locke ne sait pas tirer profit de ses erreurs. Une de ses nombreuses faiblesses.

Il aurait été je pense inopportun de mettre du mystère dans cet épisode: les mystères précédents ne sont pas oubliés et il fallait calmer le jeu de ce côté-là pour éviter une overdose. De plus il y a bien une aventure et des mystères: pas vis à vis de l'île et de façon beaucoup plus intime certes mais celà en diminue-t-il le poids?.. Les émotions des personnages ont pris le pouvoir dans cet épisode, d'autres feront la part belle aux mystères de l'île, d'autres à l'action. Je trouve que cette série est parfaitement équilibrée dans ce domaine, avec des choix narratifs clairs et explicites tant sur un épisode que sur une saison que sur la durée générale. M'enfin c'est une opinion purement personnelle...
Mais je suis entièrement d'accord ! J'ai dû mal m'exprimer : alors que je suis fan de mystères dans Lost, cet épisode sans mystère m'a captivé, preuve s'il en est de sa remarquable qualité ! Un peu comme si je disais que j'ai pris plaisir à un match de rugby alors que ce sport m'indiffère d'ordinaire Wink
Donc oui, dans cet épisode, le choix des scénaristes est hautement judicieux !
Et quant au dosage tout au long de la série entre aventure, action, mystère, mythologie, psychologie, drame, futilité, tension, détente, amour, humour et j'en passe, il est tout simplement excellent.

http://www.lost-forever.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum