Les irréductibles de Lost

Forum pour les nostalgiques et passionnés de la série Lost. Venez partager vos analyses et théories, parler mythologie, histoire, géographie, littérature, musique...


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

2.11 - En territoire ennemi / The Hunting Party

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Nico78

avatar
Lien Lostpédia : 2.11
_______________________________________________________

Le 51e jour, Michael assomme Locke et s’en va à la recherche de Walt. Jack, Locke et Sawyer partent à sa poursuite. Après plusieurs heures de marche vers le nord, ils entendent Michael tirer des coups de feu. La 51e nuit, le barbu qui dirigeait l’équipe qui a enlevé Walt les arrête ; il fait partie des « Autres ». Sawyer lui tient tête et se fait érafler par une balle tirée des alentours. Les « Autres » sont assez nombreux (au moins une quinzaine les cerne) ; le barbu explique que l’île est à eux, que les survivants sont tolérés, et qu’ils ne doivent pas s’approcher plus que cela. Le 52e jour, Jack, Locke et Sawyer retournent au camp de la plage.

Résumé du flashback

Le travail de Jack lui prend tout son temps, il s'éloigne peu à peu de sa femme ; Sarah veut divorcer, elle mentionne le fait que Jack ressent toujours ce besoin de "sauver quelqu'un" après qu'il ai embrassé une femme dont il a voulu sauver le père .

Sudena

avatar
L'action se relance dans cet épisode "agité" mais qui reste dans la tradition de malaise propre à la saison 2, avec un centric-Jack dévoilant le pourquoi de son divorce: la révélation du "problème n°1" des personnages principaux se poursuit avec une certaine frénésie dans cette saison (on avait eu droit à ceux de Hurley et de Kate peu de temps avant)...et le goût amer qu'on ressent dans la bouche à chaque fois indique bien notre degré d'implication et d'empathie vis à vis d'eux...

Commençons donc par Jack. Toujours à courir après tout le monde pour tenter de résoudre tous les problèmes, il montre enfin une certaine jalousie vis à vis du couple Kate/Sawyer et dévoile de plus en plus un côté buté facilement agaçant...quoique parfaitement compréhensible. Eh oui! ce n'est pas toujours cool d'être un chevalier sans peur et sans reproches, ni pour nous ni pour les autres: son désir dans les flash-backs de sauver ce patient le met de plus en plus en porte à faux avec sa femme (il s'en rend compte), et _drame suprême!_ il échoue d'extrême justesse dans son opération-sauvetage. Christian se place (comme souvent) dans la position de l'expérimenté mais, ce faisant, il ne fait que vomir son fiel acide sur son fils parce qu'il est incapable de faire montre, comme lui, d'un tel dévouement. Ses reproches peuvent paraître justifiés mais...que se serait-il passé si Jack avait été moins impliqué dans son travail et plus dans son couple (ce n'est qu'une hypothèse: par nature Jack est incapable de laisser filer, du moins à ce moment de la série...)? dix contre un qu'il lui aurait fait le reproche inverse. Jamais Jack n'a trouvé grâce aux yeux de son père, d'où sa fuite vers un ailleurs qu'il tente en vain d'accrocher en multipliant les actes altruistes...
Le baiser à cette magnifique italienne n'est pas, à mon sens, d'une grande importance: il s'est dévoué à ce patient et il faut bien, au final, que les sentiments exultent: c'est le prix de l'empathie... Mais on peut néanmoins nourrir un regret, car elle semble davantage comprendre notre toubibouchou qu'une Sarah qui, de toute évidence, n'avait pas prévu les inconvénients de l'héroïsme quand elle est tombée amoureuse de "son" héros. Un acte manqué que cette esquisse d'histoire qui, peut-être, aurait pu marcher...mais qui ne sert ici qu'à accentuer la solitude de ce pauvre homme.
Et cette solitude se mesure particulièrement du côté de l'île: peut-être par jalousie mais qui le rend néanmoins lucide, Jack refuse que Kate les accompagne dans "l'aventure Michael"; mais madame n'en fait, comme toujours, qu'à sa tête et tout le monde en paye les conséquences (la fin pitoyable de cette histoire offre d'ailleurs un très malicieux contrepoint à la morale du "trop bon trop con": c'est parce que Kate ne pense qu'à elle, qu'elle ne mesure pas les sentiments d'autrui, qu'elle va faire planter l'affaire...comme quoi l'égoïsme a aussi ses limites...).

Dans cet épisode, Locke montre une nouvelle fois et ses qualités et ses limites: il se lance sur les traces de Michael avec un savoir-faire de chasseur et une détermination méritoire (et il a le bon goût de le rappeler à un Jack qui, ressentant comme toujours de la culpabilité, "expulse" sa peur en tempêtant et en cherchant des responsables autour de lui [peut-être pas à tort mais ce n'était pas, là, le moment de régler ses comptes]), mais la base de cette aventure est bien venue d'une bêtise sidérante de sa part: ce corniaud a appris à Michel à tirer au fusil et il l'a laissé, comme qui rigole, accéder aux munitions sans penser un quart de seconde à regarder plus loin que le bout de son nez. Sidérant!..

On notera aussi un retour de suspense avec Jack et Locke enfermés dans l'armurerie et l'alarme qui se déclenche: ça ne durera pas longtemps mais ça rappelle la précarité de la situation...ainsi que le côté désormais automatique du fait de rentrer le code et d'appuyer sur le bouton.

Charlie et Hurley discutant filles: amorce délicate du prochain épisode (l'épreuve de Charlie n'est de toute évidence par terminée), bon sens de Hurley, tristesse latente mais pudique de Sayïd: beaucoup de sentiments et beaucoup d'informations en très peu de temps et très peu d'action. La saison 2, quoi...
Idem pour la scène sur la plage où Sun interdit à Jin de partir sur les traces de Michael. Le rapport de ce couple a changé et se fixe pour de bon à ce moment-là: Jin, le bon copain coeur sur la main, n'agira plus désormais sans l'aval de Sun, femme déterminée et protectrice (on note encore une fois que ce sont deux traits de caractère qu'elle partage avec Kate, mais surtout avec Jack...) qui obtient ce qu'elle veut. Mais, bordel!, quel beau couple quand on y pense! quel beau couple!!.

Enfin, parlons de Sawyer: se remettant tranquillement mais sûrement de sa blessure, il part sur les traces de Michael sans comprendre l'attitude de Jack vis à vis de Kate (et en rassurant gentiment cette-dernière à la fin quant à son attitude, qui eut été la sienne dans pareilles circonstances...), mais sans non-plus s'offusquer outre mesure et sans hésiter, lui, à se mettre en danger flingue en main. A la fin, grâce à son regard, on mesure le vrai pourquoi, pourquoi que la déroute augmentera encore (avec au passage une nouvelle démonstration de force des Autres qui semblent, après cet épisode, invincibles pour de bon [alors que Jack avait souligné avec sagacité l'idée du bluff...]...): Sawyer veut se venger! Il n'a pas digéré l'aventure du radeau, pas plus qu'il ne digèrera cette capitulation sans gloire ni conditions: il a un contentieux _un gros!_ avec ce barbu et il jure de le retrouver, persuadé à ce moment, comme nous, qu'il est le chef ultime de "l'ennemi". Quelle erreur!..^^



Allez, camarades: éclairez de vos géniales lumières ma fragile lanterne!.. Smile

Snow Globe

avatar
Franchement j'ai été déçu en revoyant cet épisode , parce  j'ai trouvé les flash-back de Jack vraiment pénibles à regarder .On le sait que Jack est un chic type qui veut réparer tout ce qu'il voit ; mais ces histoires gnian gnian ou il pleure chaque 5 minutes , franchement ... Laughing

Et puis le moment  ou les Others apparaissent ,qui m'avait estomaqué à l'époque , passe mal aujourd'hui  . Parce que l'on sait depuis que c'était du flan intégral , destiné à impressionner la galerie  pour éviter absolument un bain de sang .

En fait l'on ne peut pas en vouloir à Kate d'avoir fait capoter cette équipée , car elle était vouée à l'échec de toutes façon . Parce que le chat MSN entre Michael et le supposé Walt était me semble t'il chapeauté en réalité par les Others ,et il était évident que les 815 qui de plus étaient surveillé par des caméras , étaient attendu au coin du bois . Avec ou sans Kate ; les Others auraient gagné de toutes façons sur le coup .

Il se sont fait avoir comme des enfants , par les Others qui avaient bien préparé leur petite entrevue . D'abord Zéke/Tom  qui apparaît et nomme les 815 par leurs prénoms , témoignant ainsi qu'il sait tout d'eux . Ensuite toutes leurs torches qui s'allument en même temps pour les impressionner comme s'ils étaient toute une armada et tactiquement très bien joué . Et scénaristiquement époustouflant !!

Mais finalement ils ne sont pas si nombreux que ça et le fait qu'ils connaissent leurs identités quand on y pense est assez logique . L'on sait qu'Eithan et Goodwin avaient fait des listes de passagers et que  Walt a du  aussi être interrogé . Les losties le savaient..

Alors ça peut impressionner sur le moment , mais à la réflexion ça n'a rien de surnaturel . Jack l'a bien compris puisqu'il propose à la fin de l’épisode de lever une armée contre les Others . Et encore , Jack ne sait pas , contrairement aux Others qui à mon avis à ce stade de l'histoire sont parfaitement au courant , que Mister Eko est un ex tueur sanguinaire et sans pitié , que Sahid a lui aussi tué et torturé en Irak etc etc .
Bref les Others savent très bien qu'il y a du "lourd" parmi les losties et qu'ils ont tué voire empalé , déjà 5 d'entre eux . Cela en revanche Jack le sait .


Sinon il y a (comme toujours dans chaque épisode) quelques petits trucs sympas pour théoriser .

--> Les Geronimos Jackson qui ont fait l'objet en son temps d'une théorie de l'ami Moué à laquelle j'avais participé goulûment ; (c'était le bon temps messieurs dames!!) Laughing  


--> Le pistolet de Zéke  :  qui est un Mauser Luger P08 ; un pistolet Allemand fabriqué en gros de 1900 à la seconde guerre mondiale et donc utilisée par les nazis .  Que venait faire cet objet plutôt militaire de collection(à rapprocher avec le couteau de goodwin ) dans cette histoire , nous n'en savions rien ...

--> Jin , qui désormais veut s'impliquer  dans le groupe , mais qui les rôles étant désormais inversés , obéi à sa femme .


Ah j'allais oublier la question que l'on est en droit de se poser désormais  : Pourquoi n'ont ils pas kidnappé Kate sawyer et jack ce soir là , plutôt que d'attendre de le faire plus tard ?    Car en effet ils les avaient tous à portée de main !



Dernière édition par Snow Globe le Sam 14 Jan 2017 - 7:43, édité 1 fois


_________________

Sudena

avatar
La côté leurre de l'épisode ne m'a pas dérangé vu qu'il s'inscrit dans la logique dramatique de la série: beaucoup de bruit pour rien peut-être mais on ne le sait pas tout de suite vu qu'on ne connaît encore rien des Autres (ou si peu) et que la fin augmente cette impression de force quasi-indestructible (en plus du statut de méchants absolus)... Quelles que soient les forces en présence objectives "l'ennemi" semble avoir plus d'atouts dans tous les domaines et une armée ne sera pas de trop...

Les flash-backs de Jack sont intéressants pour montrer les failles de ce personnage (en écho avec l'épisode) car nous voyons que Jack a connu l'échec à TOUS les niveaux: nous aurions eu du mal à comprendre son complexe d'infériorité vis à vis de son père si on nous l'avait présenté comme infaillible (ou presque). Et, par la suite, nous ne cesserons de casser cette image trop "parfaite" et ainsi à humaniser ce personnage (nous aurons l'occasion d'y revenir).



Pour la question que tu poses, je pense que la réponse est très terre à terre: Ben n'a pas été capturé et ne peut donc pas se faire connaître du groupe. Or n'oublions pas qu'il veut que Jack ait envie de le soigner (pour des raisons très complexes qui mettent en valeur à la fois le machiavélisme mais aussi, indirectement, les premières vraies failles du personnage). Ici ça arrive trop tôt: Ben n'a rien prévu et il ne peut décemment pas lancer un appel à l'aide (il perdrait toute crédibilité)...




Sunil? le débat s'annonce passionné, qu'en dis-tu?..

Sunil

avatar
Administrateur
Sudena a écrit:Sunil? le débat s'annonce passionné, qu'en dis-tu?..
Que je revisionne l'épisode ce soir, et qu'au plus tard demain je mets la main à la pâte Wink

http://www.lost-forever.com

Sunil

avatar
Administrateur
Revisionner cet épisode ne m'a pas déçu. Peut-être parce que je n'en attendais pas trop ; mais aussi à cause de la rencontre avec les Autres dans la forêt, une scène majeure de cette saison !

Concernant les flash-backs de Jack, je dirais comme Sudena qu'ils étaient nécessaires, pour comprendre comme ce brillant chirurgien qui avait tout pour être le plus heureux des hommes, a sombré si bas avant de venir se perdre sur l'Île. Certes, on le savait déjà dominé voire humilié par son père qui ne lui a jamais fait confiance ; mais il fallait aussi découvrir comment il avait pu rater autant sa vie affective... Et l'on découvre Jack pris dans un terrible cercle vicieux : en dépensant toute son énergie à vouloir sauver le monde, il se coupe de ses proches ; et en découvrant que peu à peu un vide intérieur se creuse, il se réfugie dans ses sauvetages.
Maintenant, on connait tous les ingrédients qui ont fait de Jack un bon Candidat...

Je dirais juste que le baiser était de trop : Gabriela vient d'apprendre que son père, qui aurait pu vivre encore un an, vient de mourir sur la table d'opération ; elle devrait normalement être sous le choc, incapable d'oser ce geste...

J'enchaîne avec Jacques sur l'Île : sauveur toujours, mais plus humain - jusqu'à être jaloux de Sawyer par exemple.
Mais surtout, on nous le montre responsable, assumant ses actes. Le fiasco de la rencontre avec les Autres, Kate a tort de se l'imputer... et quand Jack lui dit que lui aussi est désolé, je pense qu'il veut dire qu'il est désolé d'avoir tenu Kate à l'écart de leur aventure, et non désolé que Kate ait commis la bourde de les suivre à l'écart.

Locke... capable du meilleur comme du pire, je suis d'accord.

Walt... Tom l'évoque dans la fameuse rencontre, et il semble doté de pouvoirs très particuliers... Hélas cette piste très prometteuse sera abandonnée par les scénaristes, un gros gâchis.
J'en profite pour dire que l'excuse des scénaristes (l'acteur a grandi trop vite, on ne pouvait plus le faire tourner) n'a jamais tenu la route : Walt, doté de pouvoirs surnaturels et en situation sur une île mystérieuse aux vertus physiologiques reconnues, aurait très bien pu subir une croissance accélérée.

Le bouton... on l'avait presque oublié ! mais on nous prépare ici à des scénarios angoissants : que se passera-t-il si au moment voulu personne n'est en mesure d'appuyer ? petit avant goût d'une scène majeure entre Locke et Ben...

Pourquoi les Autres n'ont-pas profité de la rencontre pour faire prisonniers nos Losties ? Sudena a parfaitement répondu, il fallait que Ben puisse exécuter son plan machiavélique visant à se faire opérer par Jack, du plein gré de ce dernier... plan qui passe entre autres par une infiltration de Ben au Cygne, semant la zizanie pour tuer la dualité Losties/Autres ; et qui se concrétisera en exploitant les sentiments triangulaires entre Jack, Kate et Sawyer, dans un huis-clos où Locke n'aurait pas eu sa place - et c'est pourquoi en fin de saison c'est ce trio et lui seul qui sera jeté dans la gueule du loup (Hurley n'ayant qu'un rôle d'émissaire).

Quant à la rencontre proprement dite... bien sûr on sait après coup que c'est un leurre, mais avouons que nous avons tous été bernés - les Losties en premier.
Snow a bien expliqué le mécanisme : les Autres doivent assurer leur autorité, sans bain de sang (il ne faut ni toucher au futur sauveur de Ben, ni surtout aux Candidats !) et comme les Losties s'avèrent trop curieux, il faut leur faire peur...
Et je trouve ça plutôt réussi de la part de Tom... la mise en scène est classe, elle montre une grande force pourtant invisible, et c'est évident que nos Losties en prennent un sacré coup au moral... Alors qu'en vérité on sait le rapport de force équilibré, voire favorable aux Losties... mais eux ne le savent pas, du moins tant que les Autres ne se dévoilent pas trop.

On peut enfin se demander, lorsque Jack propose de monter une armée avec Ana Lucia, s'il a compris que les Autres n'étaient pas si forts qu'ils veulent le laisser croire, ou s'il est juste inconscient, persuadé une nouvelle fois de devoir sauver le monde coûte que coûte...

Snow globe a écrit:Bref les Others savent très bien qu'il y a du "lourd" parmi les losties et qu'ils ont tué voire empalé , déjà 5 d'entre eux .
Peux-tu me rafraichir la mémoire ? Je n'en vois que 4 (Ethan, Goodwin, et les 2 qu'Eko a massacrés).

http://www.lost-forever.com

Snow Globe

avatar
Il faut rajouter la femme qui avait la liste et qui a été tué par Ana Lucia sur la plage , pendant un assaut des Others  Razz

Alors oui, ça fait bien 5 Others tué par les Losties , versus 1 (Scott tué par Ethan) , bodycount officiel à ce stade de l’histoire . 5 fois plus !

Cela veut dire que les Losties savent se défendre , en outre je pense  que même s’ils ont du en voir « des vertes et des pas mures » depuis le temps qu’ils sont sur l’île , qu’ils ont du blêmir lorsqu’ils  ont trouvé Goodwin dans la circonstance absolument horrible de sa  mort . Ils n’étaient pas présent lorsqu’il s’est fait empalé , alors ils ne peuvent pas savoir que çà n’était pas exactement prémédité .

Je suis certain que ces 4 morts  plus  Goodwin laissé tel quel sur son pal (ce qui a pu être interprété comme une démonstration volontaire pour dissuader les Others de les attaquer) ; ont du les faire réfléchir  .

En plus il y avait la fameuse liste de Jacob et bien sur l’opération de Ben (mais à ce stade de l’histoire il n’en était pas question ) , et donc des  ordres d’éviter à tout prix d’attenter à la vie des Losties .


_________________

Sunil

avatar
Administrateur
Snow Globe a écrit:Il faut rajouter la femme qui avait la liste et qui a été tué par Ana Lucia sur la plage , pendant un assaut des Others
Ah oui, je l'avais oubliée...

Cela veut dire que les Losties savent se défendre , en outre je pense  que même s’ils ont du en voir « des vertes et des pas mures » depuis le temps qu’ils sont sur l’île , qu’ils ont du blêmir lorsqu’ils  ont trouvé Goodwin dans la circonstance absolument horrible de sa  mort . Ils n’étaient pas présent lorsqu’il s’est fait empalé , alors ils ne peuvent pas savoir que çà n’était pas exactement prémédité .
+ 815 !

http://www.lost-forever.com

Snow Globe

avatar
Il y a quelque chose qui m'a titillé après mon dernier message d'hier soir . Je n'y avais jamais pensé auparavant , et après coup j'ai voulu connaître la chronologies exacte des décès d'Ethan et de Goodwin ,c'est à dire savoir celui qui était mort en premier. Il s'étaient infiltrés dans les instants post crash au sein des deux groupes distinct de rescapés , ou plus tard ils furent démasqué avant de mourir tragiquement .

Comme toujours je me fis à la Timeline Lospedia US , qui permet de mieux comprendre l'enchaînement des évènements . http://lostpedia.wikia.com/wiki/Timeline

Et voici ce quelle nous renseigne :

Goodwin est mort le lundi 18 octobre 2004 ,au 27eme jour de l'arrivée des Losties sur l'île .

Ethan Rom est mort le mercredi 20 octobre 2004 au 29eme jour .


Or l'on sait que ces deux là rendaient des comptes secrètement et très régulièrement au reste de leur bande et qu'en plus (au moins en ce qui concerne le groupe des Taillies ) les rescapés du crash étaient espionné à distance.
Il est donc tout à fait logique de penser , qu'Ethan ai été mis au courant de la mort horrible de son copain . Un truc du style "fais gaffe parce qu'on a retrouvé Goodwin exposé sur un pal au sommet d'une colline , et dans le groupe ou tu es , il y a des tueurs qui ont fait de la prison et si tu te fais démasquer il ne te rateront pas "

Je pense qu'Ethan a du stresser à mort , parce qu'entre un head shoot de Sawyer ou la gégéne de Sahid Laughing , bon bein fallait pas se louper ! Stress qui a pu l'emmener à tuer Scott et à pendre Charlie !

Et pour les mêmes raisons c'est à dire leur 5 morts violemment contre un ; je pense que malgré leurs déguisements et l'énorme avantage que leur a donné pour la deuxième fois l'effet de surprise ; que les Others n'en mènent pas large .

Nous en reparlerons bientôt lorsque nous commenterons l'épisode "Maternity leave"


_________________

Sudena

avatar
Cinq contre deux les amis (n'oubliez pas Nathan)...

Il est très intéressant, en-effet, de se placer du point de vue des Autres et ainsi de comprendre que leur stratégie de la terreur et du "rentre dedans" est en partie due au fait qu'ils ont été très surpris, au début, par la résistance des rescapés... Mais, en allant un tout petit peu plus loin, on pourrait en imputer la responsabilité à...Goodwin!
Car, à moins que je me trompe, c'est lui qui a appelé ses copains le premier soir, persuadé de la faiblesse du groupe des Taillies (comme quoi "boum boum" sans bonne réflexion préalable peut se révéler hautement nuisible...)... Et le résultat, plus que mitigé, a montré qu'ils avaient du répondant!..

Ethan a été plus réfléchi (peut-être au début grâce au nombre plus important de survivants) mais il a flippé au moment où il a enlevé Claire (au passage on peut noter la tentative de meurtre sur Charlie, ce qui donne un compte extrêmement équilibré quand on parle du groupe de la Plage [il n'est pas inutile de le noter car on voit qu'un groupe présumé "faible" comme celui des Taillies réagit avec l'énergie du désespoir et est donc potentiellement plus dangereux (comme le taureau est toujours plus dangereux à la fin de la lidia, quand il sent ses forces le trahir et la défaite [et donc la mort] arriver)]) et a donc dû jouer de l'effet de surprise pour garantir une tranquillité...qui s'est effondrée lorsqu'il a appris simultanément (ou presque) l'évasion de Claire et la mort de Goodwin: il a donc beaucoup stressé mais, malgré ça, il a fini par se faire avoir.

Les Autres ont néanmoins gagné une partie, du moins partiellement: ils ont isolé le groupe des Taillies et ont pu les observer de loin sans grand danger; restait ensuite l'enlèvement de Walt, donc une confrontation cette fois-ci directe avec le groupe de la Plage. Le radeau a facilité les choses vu qu'ils n'ont pas eu à se mesurer directement à l'ensemble du groupe et ont donc pu apparaître à certains comme une bande de sauvages, ce qui aura pour effet de "contaminer" le reste du groupe vu que les déclarations des Michael, Jin et autres Sawyer concorderont en tous points avec celles d'Eko, Ana Lucia, Libby et Bernard. Mais on peut dire qu'ils ont eu de la veine au départ, veine qu'ils ont su exploiter très habilement par la suite mais veine quand même...et néanmoins ils dévoileront leurs batteries dans un sens que certains (dont Ben) ne voulaient pas à-priori (même si la plupart, dont le quotient intellectuel me semble sujet fortement à caution...), à savoir un affrontement en bonne et due forme, cet affrontement qui rendra la mission de Ben par plus difficile...mais n'anticipons pas trop...

Sudena

avatar
Sunil a écrit:
Maintenant, on connait tous les ingrédients qui ont fait de Jack un bon Candidat...


Pas tout à fait... Il manque un dernier martyr: la tentative de changer radicalement de vie avortée pour exactement les mêmes raisons que ses autres échecs...mais pour ça rendez-vous dans la saison 3!.. Very Happy

Sunil

avatar
Administrateur
Sudena a écrit:Cinq contre deux les amis (n'oubliez pas Nathan)...
Tu as raison... mais c'est Scott que j'avais oublié, tué par Ethan...

D'accord sinon avec ton analyse des rapports de force vus par les Autres, et de leur relative chance (le radeau notamment).

Il manque un dernier martyr: la tentative de changer radicalement de vie avortée pour exactement les mêmes raisons que ses autres échecs...mais pour ça rendez-vous dans la saison 3!..
Oui, bien vu !
Et encore un autre facteur (qui nous envoie encore plus loin dans les saisons) : la mort de Locke... Locke vivant, jamais Jack ne se serait rallié à sa "foi".

http://www.lost-forever.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum